Voiture Mobility

Soutien à la mise place de la mesure

Description du projet

La Béroche, de part sa situation géographique et sa démographie, possède un réseau de transport plutôt lacunaire. En effet, cette région se situe entre les deux agglomérations que sont Yverdon et Neuchâtel, et est  traversée par une ligne de chemin de fer mais peine à développer son réseau local. De plus, les cars postaux, seul moyen de transport public de la région, sont très peu fréquentés et, pour une part, indépendants des autorités de la Région.

Dans ce cadre, il était dès lors essentiel pour La Béroche de réaliser une étude sur les possibilités d'amélioration de la mobilité douce et des transports en commun sur son territoire. Les solutions sont nombreuses, mais leur réalisation pose parfois problème, notamment pour des raisons financières et de difficultés à faire évoluer les moeurs. Cependant, une idée qui a été émise par cette étude a pu voir le jour il y a quelques années. Il s'agit de la mise en place d'une voiture Mobility pour la région, située à la gare de Gorgier depuis 2011. Cette mesure fut la première mise en place pour la mobilité partagée, avec l'appui du RUN. Malheureusement, pour cause de faible fréquentation, cette voiture n'est aujourd'hui plus en place.

Rôle du RUN

Dans la région de La Béroche, le développement d'alternatives de mobilité aux transports individuels préoccupe les autorités. La Commission Régionale des Transports se penche régulièrement sur cette problématique. Le RUN gère le secrétariat de cette commission et c'est donc tout naturellement qu'il a accompagné la mise en place de la voiture Mobility de Gorgier, ce projet étant issu des réflexions de cette commission.