La Brévine, Sibérie de la Suisse

Conception d'un Plan directeur du développement touristique de la Vallée de La Brévine

Description du projet

Le 12 janvier 1987, La Brévine enregistrait la température la plus basse jamais mesurée en Suisse : -41,8 degrés. Ce record national jamais égalé ni dépassé lui vaut son surnom de Sibérie de la Suisse et constitue un véritable atout touristique pour la commune, mais également la région et le canton.

En plus des caractéristiques géophysiques spécifiques de la vallée qui ont permis l'établissement du record, La Brévine regorge d'atouts naturels qui renforcent son attractivité touristique: lac des Taillères (qui se fige régulièrement durant l'hiver, se transformant ainsi en patinoire très fréquentée le week-end), activités sportives de plein air, produits du terroir (fromages notamment)...

Le Plan directeur du développement touristique de la Vallée de La Brévine, document stratégique pour lequel le RUN a été sollicité, a pour objectif principal de structurer et valoriser ces offres autour du marqueur-clé du froid. La rénovation de l'Hôtel-de-Ville, qui comprend un hôtel, un restaurant ainsi qu'une salle polyvalente a été pleinement intégrée à la réflexion et deviendra le centre névralgique de la valorisation du froid dans la Vallée de La Brévine. 

Ce projet s'inscrit pleinement dans l'Accord de positionnement stratégique des Montagnes neuchâteloises (APS) qui comprend l'objectif de "renforcer la destination touristique des Montagnes neuchâteloises" et plus précisément de "développer un concept touristique cohérent au sein des vallées afin de créer des synergies entre les différents atouts (Doubs, tourbières, La Brévine – Sibérie de la Suisse, Sentier des statues, Musée régional de La Sagne).

Rôle du RUN

Le RUN a accompagné les Communes de La Brévine, de La Chaux-du-Milieu et du Cerneux-Péquignot pour l'élaboration de ce Plan directeur, ce qui comprend notamment: 

  • l'élaboration et le suivi de la demande de fonds NPR (nouvelle politique régionale);
  • l'élaboration d'un état des lieux de l'existant;
  • l'élaboration du concept comprenant un aspect participatif incluant la population;
  • la présentation des orientations financières nécessaires à la mise en oeuvre du concept.