Chancellerie ad. interim. de la Commune de Val-de-Travers

Gestion des affaires courantes de la chancellerie de la Commune de Val-de-Travers

Description du projet

Depuis le début des années 2000, l'Association Région Val-de-Travers a travaillé avec les onze communes du district du Val-de-Travers au projet de fusion, concrétisé le 24 février 2008 par le vote populaire de neuf communes, favorable à la création de la Commune de Val-de-Travers. Pour la mise en place de cette toute nouvelle Commune, l'Association Région Val-de-Travers a été mandaté pour assurer la chancellerie ad. interim.

Avec l'appui indispensable des administrateurs communaux en poste et de plusieurs Services cantonaux, les travaux ont, entre autres, consisté à coordonner:

  • La mise en place de l'organigramme communal;
  • La planification du regroupement de la téléphonie, du réseau informatiques et des sites internet;
  • L'organisation de l'évaluation des futures fonctions, de l'ouverture des postes et des auditions des candidats lors de l'engagement du personnel et des apprentis;
  • La dissolution des syndicats intercommunaux et l'intégration de ceux-ci au règlement communal nouvellement rédigé;
  • La rédaction et la conclusion des mandats de prestations avec les deux communes ayant choisi de ne pas fusionner;
  • La mise en œuvre du budget prévisionnel inclus dans la Convention de fusion, y compris la définition des salaires;
  • L'inventaire et la planification du regroupement des archives et des biens culturels;

Pour conserver une trace du long chemin parcouru, une association a été constituée pour la réalisation d'un ouvrage-souvenir intitulé "Un grand rêve d'avenir – Val-de-Travers, histoire d'une fusion", publié en 2013 sous la direction de Jacques Kaeslin. L’ouvrage est disponible aux kiosques de Couvet et de Fleurier, ainsi qu’à l’imprimerie Montandon à Fleurier.

Rôle du RUN

Intégré au RUN depuis mi-2006, le secrétariat régional de la Région Val-de-Travers, par Madame Katia Chardon Badertscher, a été mandaté durant l'automne 2008 spécifiquement pour accompagner le Conseil communal, élu en août 2008, dans la préparation de son entrée en fonction au 1er janvier 2009. Prévu à hauteur de 20%, ce mandat a occupé la "chancelière communale ad intérim" pour à peine moins de 100%, durant 4 mois.