Thématiques politiques régionales de la COMUL

Coordination du projet et animation des ateliers

Description du projet

Le plan directeur régional COMUL (PDR1) étant terminé, les communes doivent élaborer leur PAL et mettre en application un certain nombre de politiques cantonales sur leur territoire.

Six politiques thématiques ont été identifiées à ce stade, afin de venir en appui aux réflexions communales, à l’échelle de la COMUL. Un processus de concertation a été mis en place dans cette optique, intégrant les différents acteurs de la COMUL (conseillères/ers communales/aux et techniciennes/ns), sous la forme d’une série de six ateliers qui se déroulent entre 2018 et 2019: logement, biodiversité & paysage et économie dans un premier temps (2018), puis énergie, tourisme et environnement (2019).

Ces ateliers permettent d’identifier et de coordonner les enjeux régionaux, ainsi que les pistes de réponse, avant de commencer à traiter des secteurs stratégiques de manière transversale. Ces demi-journées de travail en commun visent également à aboutir à des recommandations et des éléments précis que les communes pourront intégrer dans leur PAL en cours de révision.

Dans ce processus, la CAT RNL a un rôle important à jouer, puisqu'elle est l'organisme qui valide les décisions et documents produits à la suite de chaque atelier. De surcroit, ses membres sont les participants aux ateliers. De plus, un groupe technique réunissant les techniciens communaux a été mis sur pied et a pour objectif d'affiner les grandes stratégies qui ont été discutées en atelier et de redescendre les résultats dans les PAL. Ce sont eux qui représentent le lien avec les mandataires spécialisés du PAL.

Finalement, cette démarche s'inscrit également dans le sens des demandes de l'Etat. En effet, en novembre prochain, les quotas d'appartements à encadrement à réaliser à l'horizon 2030 devront être communiqués par région.

Atelier logement (15 juin 2018, Neuchâtel)

Intervenants

  • Spécialiste: Mme Nicole Decker (Cheffe de l'Office du logement)
  • Experts: Mme Michèle Tranda-Pittion (TOPOS Urbanisme), M. Pierre Feddersen (Feddersen + Klostermann)

Objectifs :

  • Offrir un habitat diversifié et répondant aux aspirations des différentes catégories de populations (logement plus services et infrastructures de proximité).
  • Traiter des enjeux du logement de demain et répondre notamment aux exigences du canton en termes d'appartements avec encadrement ;
  • Lier cela à la densification en observant et planifiant les formes urbaines, notamment en se recentrant sur les 3 chantiers géographiques définis dans le PDR (Archipel Ouest, Ville littoral, Pôle Est) ;
  • Trouver la juste articulation entre compétences communales et cohérence régionale et poursuivre le travail régional sur les sujets qui gagneront à pouvoir bénéficier des échanges entre communes.

Déroulement : Après un bref exposé introductif, les participants se sont réunis par chantier géographique afin de repartir des critères cantonaux en termes d'appartement avec encadrement pour déterminer leur meilleure localisation, les besoins d'appui dans les communes et les étapes à réaliser pour la suite. Ensuite, ils se sont penchés sur les enjeux de densification, tentant notamment de définir les endroits où densifier "avec soin", "nettement plus" ou prévoir des "restructurations quasi complètes". Dans cette seconde partie, ils ont également dû définir une manière de procéder en fonction des besoins d’appui qu’ils ont concernant les PAL.

Document : synthèse de l'atelier logement

Atelier biodiversité et paysage (21 septembre 2018, La Tène)

Intervenants

  • Spécialistes : Mme Julie Imholz (Paysagestion), M. Pierre Honsberger (Honsberger environnement et planification)
  • Experts: Mme Michèle Tranda-Pittion (TOPOS Urbanisme), M. Pierre Feddersen (Feddersen + Klostermann)

Objectifs : 

  • Identifier et préserver tous les facteurs de renforcement de la biodiversité » et en particulier prendre en compte « les espaces ouverts de différentes natures, afin de les protéger et les mettre en valeur, pour fonder et qualifier le développement.
  • Valider l'ossature générale Nature et Paysage de l’ensemble du périmètre COMUL, à travailler d'une seule manière pour toutes les communes ;
  • Identifier les principales précautions à prendre et les actions à mener dans les espaces ouverts et dans les zones interstitielles du milieu bâti et de la zone viticole (thèmes communs à plusieurs communes) ;
  • Valider des principes de travail en vue de l'élaboration des PAL, en établissant par exemple des règles de bonnes pratiques communes ou en définissant des éléments de légende applicables à tous.

Déroulement : Après un bref exposé introductif, les participants ont été invités à réagir à chaud en mettant en avant ce qui était important ou rassurant pour eux. Ensuite, ils ont dessiné les éléments essentiels de l'ossature et rempli des fiches de bonnes pratiques sur les sujets qui leur paraissaient importants. Dans la seconde partie, ils ont dû définir de manière plus fine les thématiques à développer et leur croisement avec la grande ossature, à nouveau en remplissant des fiches.

Document : Synthèse de l'atelier Biodiversité et Paysage

Atelier économie (16 novembre 2018, Hauterive)

Intervenants :

  • Spécialiste: M. Hervé Froidevaux (Wuest et Partners)
  • Experts: Mme Michèle Tranda-Pittion (TOPOS Urbanisme), M. Pierre Feddersen (Feddersen + Klostermann)

Objectifs : Selon le chantier B4 du PDR, de « fonder le développement économique sur le principe de « la bonne entreprise au bon endroit » et qualifier les différents sites propices à l’économie (yc. les centres villes, les sites de « veille », l’aéroport et les installations à forte fréquentation comme les centres commerciaux ou sportifs) ».

  • Valider la localisation des différents types de lieux d’activités du périmètre COMUL, définis dans la carte du PDR et distinguant notamment les zones de la ville mixte et les zones plus spécifiques ;
  • Identifier les synergies à construire entre ces lieux d’activité et les autres politiques publiques, en imaginant un écosystème économique ;
  • Valider quelques principes de travail pour la suite de l’élaboration des PAL, avec des éléments communs de règlements ou de légendes, par exemple.

Déroulement: Après un bref exposé introductif, les participants ont été invités à réagir à chaud en mettant en avant ce qui était important, rassurant ou ce qui les inquiétait. Ensuite, ils ont décrit les caractéristiques de chaque vocation identifiée dans le PDR. Dans un second temps et à l'aide d'une matrice, les participants, toujours par chantier géographiques, ont déterminé des croisements importants entre les activités économiques et certaines politiques publiques et les ont décrits (démarches à entreprendre, échelle, enjeux, etc.).

Document : Synthèse de l'atelier économie

Atelier énergie (7 mars 2019 - Milvignes)

Intervenants :

  • Spécialiste: M. Christian Trachsel, M. Stefano Benagli et M. Yvan Bucciol
  • Experts: Mme Lisa Lévy, M. Pierre Feddersen (Feddersen + Klostermann)

Objectifs : s'emparer de la question énergétique, dans l'optique de la loi cantonale sur l'énergie en cours de finalisation, de l'accord de positionnement stratégique de la région Neuchâtel Littoral, du plan de législature de la COMUL et du chantier D2 du PDR en avançant:

  • Dans le registre du bilan énergétique (consommation) : une meilleure connaissance partagée des domaines fort consommateurs d’énergie dans lesquels les économies sont les plus nécessaires ;
  • Dans le registre des ressources : la localisation des sources connues par les communes, comme début de spatialisation de la stratégie énergétique (par ex. plan directeur des énergies) ;
  • Dans le registre de la contribution des PAL: quels sont les leviers possibles dans le plan et le règlement, et quelles sont les fiches illustratives nécessaires ? Et quelles autres politiques publiques viendront en complément (par ex. subventionnement) ?
  • Et dans celui de la gouvernance : à quelle échelle choisit-on de traiter la question énergétique (intercommunale ou communale) ? Et quels outils mobilise-t-on pour ce faire ?

Déroulement : Après un bref exposé introductif, les participants ont amorcé un diagnostic de leurs territoires par chantier géographique, dans l'idée de monter un bilan énergétique par la suite. Pour cela ils ont dessiné les ressources et les consommateurs disponibles et/ou potentiels. Après un second exposé, sur les plans directeurs des énergies (inter)communaux cette fois, ils ont dû répondre à quelques questions concernant un tel plan à l'échelon COMUL et les possibilités d'une COMUL à 2'000 W.

Document : synthèse de l'atelier énergie

Atelier tourisme (20 juin 2019 - Saint-Blaise)

Intervenants : 

  • Spécialistes : M. Yann Engel, M. Dominique Fumeaux et Mme Katia Chardon
  • Experts : Mme Tranda-Pittion et M. Pierre Feddersen

Objectifs : Le but est d’initier les réflexions autour du tourisme à l’échelle de la COMUL, dans l’optique de la loi cantonale sur la politique régionale, de l’accord de positionnement stratégique (APS) de la Région Neuchâtel Littoral, du plan de législature de la COMUL, et du chantier « Paysages, trésors et identité », C1 à 4, du PDR.

Il est nécessaire de s’entendre sur les objectifs avant de définir des ambitions réalistes, permettant à terme de mettre en oeuvre des actions et des moyens adaptés. Deux registres ont donc été au coeur des échanges : le pourquoi et le comment, dans ces deux directions complémentaires :

  • Afin de construire un positionnement cohérent et collectif - à l’échelle de la COMUL et au-delà - il est apparu en effet nécessaire de s’interroger au préalable sur le « pourquoi » : pourquoi développer le tourisme, faire venir des touristes, quels touristes… et de partager la nécessité de ce positionnement ;
  • Afin de poser les bases pour l’élaboration d’une stratégie touristique, il a fallu ensuite identifier les éléments composant une offre cohérente et structurée et les moyens nécessaires pour la mettre en oeuvre (« où et comment »).

Déroulement : Après deux brefs exposés introductifs, les participants ont été invités, par groupe de 3 communes, à réflechir à chaud à leurs intentions concernant le positionnement de la COMUL en matière de tourisme. Dans un second temps, les participants, toujours par groupe, ont déterminé des éléments concrets pour l'avenir dans le domaine du tourisme après avoir entendu un nouvel exposé concernant des exemples d'actions locales.

Document : synthèse de l'atelier tourisme

Atelier environnement urbain et climat (12 septembre 2019 - Boudry)

Intervenants : 

  • Spécialistes : Mme Martine Rebetez, M. Vincent Desprez
  • Experts : Mme Tranda-Pittion, M. Pierre Feddersen

Objectifs : faire le lien entre les différentes thématiques traitées par les précédents ateliers et l'enjeu global du réchauffemement climatique. Afin d'aboutir à des résultats concrets, les échanges se sont situés à deux niveaux :

  • Afin de construire une vision partagée des enjeux, il est apparu nécessaire de faire le point sur les réflexions et actions à entreprendre à l'échelle de la COMUL et au-delà;
  • Afin d'engager rapidement des actions concrètes, dont l'impact pourrait être significatif pour les prochaines décennies, il a ensuite fallu identifier les enjeux clés à inscrire directement dans les PAL et les actions prioritaires à engager.

Déroulement : Après un bref exposé introductif sur l'adaptation et la réduction des changements climatiques à l'échelle de la COMUL, les participants ont réfléchi en plénum sur deux questions : "comment envisager la question de façon systémique et à l'échelle de la COMUL ?" et "comment travailler en transversalité ou comment garantir la collaboration disciplinaire".

Par la suite, un nouvel exposé a été réalisé sur la thématique des politiques locales face au réchauffement climatique. Il s'en est suivi un travail en groupe sur les dispositions concrètes prioritaires pour les PAL selon quatre axes thématiques (espace non construits dans les milieux construits, végétalisation, rôle d'exemplarité des collectivités publiques et priorisation). 

Document : synthèse de l'atelier environnement urbain et climat

Cahier des recommandations

A la suite des six ateliers, les autorités régionales ont souhaité élaboré un document reprenant les principaux messages des six ateliers afin de synthétiser les échanges. Ce cahier des recommandations entend à la fois approfondir et compléter le PDR, et constituer une aide concrète au travail des communes et de la région dans l'établissement et la mise en oeuvre de leurs politiques spatiales. 

 

Document : cahier des recommandations

Rôle du RUN

Le rôle du RUN dans ce projet est de mettre sur pied les ateliers ainsi que d'accompagner et de suivre les discussions. En amont, le RUN organise les séances de préparation, met sur pied la logistique de l'atelier et coordonne les différents mandataires. Lors des ateliers, il joue le rôle d'animateur et de modérateur des discussions. Enfin, il s'assure du suivi des discussions: production de documents, affinage au sein du GT-AT, validation en CAT RNL.

Il est accompagné de Mme Michèle Tranda-Pittion (TOPOS Urbanisme) et de M. Pierre Feddersen (Feddersen+Klostermann) qui jouent le rôle d'experts lors des ateliers et produisent les recommandations pour la suite. Un spécialiste intervient également pour chaque thématique.