Gérer votre abonnement    
 

La culture neuchâteloise, moteur du développement?

La culture neuchâteloise est partout, qu'elle soit valorisée dans des institutions (musées, salles de spectacle, etc.), par le théâtre ou la musique, ainsi que dans les bibliothèques ou encore les cinémas. On la trouve également en dehors de ces espaces: dans nos rues, dans nos intonations régionales, dans nos assiettes et nos verres et enfin et surtout en chacun-e, à partir du moment où l'on se sent, d'une manière ou d'une autre, "appartenir" au canton de Neuchâtel.

Cette importante richesse culturelle semble s'être invitée dans les discussions du processus d'actualisation des contrats d'objectifs. Celui-ci définira des positionnements territoriaux pour les quatre régions que sont les Montagnes neuchâteloises, le Val-de-Ruz, le Val-de-Travers et le Littoral. Ce travail demande à nos autorités, largement occupées par leurs tâches et problématiques quotidiennes, de prendre du recul pour identifier ce qui fait l'essence de leur région respective, et plus globalement celle du canton de Neuchâtel.

Au vu de la situation financière globale des collectivités publiques neuchâteloises, il peut sembler déplacé de choisir de mettre, dans ce texte, un accent particulier sur le thème de la culture. Et pourtant! A l'heure ou différents acteurs cherchent des pistes pour renforcer le développement du canton, il est essentiel de se projeter au-delà de l'avenir immédiat d'une part et de revenir aux bases de la culture neuchâteloise, de se demander qui nous sommes vraiment, nous, neuchâtelois-e-s, pour construire des solutions sur nos spécificités, d'autre part. Les régions du canton sont diverses, différentes mais complémentaires, et solidaires: ceci constitue le socle de l'identité cantonale. C'est dans ce sens que va la définition de positionnements régionaux et d'objectifs de développement: donner à chaque région un rôle distinct et adéquat pour qu'ensemble, nous agissions pour développer le canton de Neuchâtel.

Comme l'a dit Ellen Hertz lors du Forum RUN du 28 septembre 2016: " Il faut être fier de cette identité cantonale schizophrène. Il faut l’affirmer et il faut la promouvoir. Et cette affirmation passe par la culture."

Ainsi, le dernier Forum RUN, durant lequel s'est déroulé un atelier participatif intitulé "Café des Rencontres" a, entre autres, souligné l'importance, pour les participant-e-s, de l'identité et de la culture neuchâteloises, parfois, en réponse à des problématiques bien plus terre-à-terre comme l'attractivité résidentielle, l'économie de proximité ou encore le tourisme. 

Plusieurs projets cherchant à valoriser la culture neuchâteloise et son identité ont déjà été réalisés ou sont en cours au sein des Régions RUN. Les festivités du Bicentenaire ont par exemple mis à l'honneur l'histoire du canton. La Nuit des Musées permet de découvrir, en quelques heures et gratuitement, l'incroyable maillage culturel de notre canton, ainsi que des collections d'une richesse insoupçonnée. La formation de guide-interprète du patrimoine permet à des citoyens de devenir de véritables ambassadeur-rice-s de notre région, la route de l'absinthe allie randonnée et patrimoine gustatif pour la valorisation de la région Val-de-Travers, tout comme le concept de Terra Salina, qui met en évidence les patrimoines liés au sel. La culture neuchâteloise s'exporte, même! Pour les festivités de la Saint-Martin en ce mois de novembre à Porrentruy la part belle est faite à la Commune de Val-de-Ruz, invitée d'honneur.

Cependant, il reste de nombreuses choses à faire, à commencer par une prise de conscience des atouts et des richesses dont regorge notre territoire, pour qu'enfin l'on parle avec fierté de notre canton, auquel on se sent appartenir, et pour que notre culture neuchâteloise devienne l'un des moteurs de son développement.