Gérer votre abonnement    
 

La coopération à saute-frontière

La frontière franco-suisse est une composante incontournable de l'Arc jurassien. Pour bien comprendre les enjeux de ce territoire et y mener des projets de développement, il est donc essentiel de tenir compte de ces quelques 230 kilomètres de frontière nationale et de ce qu'il y a au-delà. Le canton de Neuchâtel, au cœur de l'Arc jurassien, est tout particulièrement concerné par les relations transfrontalières et les communes qui bordent la frontière entretiennent des relations avec leurs homologues françaises au sein de deux aires de proximité : Mont-d'Or / Chasseron et l'Agglomération urbaine du Doubs (AUD). Ces aires de proximité auxquelles le RUN participe activement permettent de développer des coopérations dans différents domaines.

La coopération à saute-frontière n'est pourtant pas toujours une évidence. En effet, ces organes ne bénéficient d'aucune délégation de compétences et leurs actions reposent donc sur la volonté commune de collaboration. Elles sont principalement de l'ordre du lobbying, du développement de projets concrets orientés vers la population civile et l'élaboration de stratégies qui ont un pouvoir incitatif. Mais lorsque la volonté commune de collaborer est confirmée ces éléments peuvent tout de même avoir un impact réel sur le territoire et les décisions des différents échelons institutionnels.

Pour renforcer la coopération, en particulier sur des projets concrets, il existe plusieurs programmes de soutien financier dont le fonds pour les petits projets de la conférence transjurassienne (CTJ) et le programme Interreg que les autorités de cinq départements français et sept cantons suisses souhaitent renouveler pour une nouvelle période de six ans (lien vers l'actualité du 19 février 2020). Ce programme a soutenu à titre d'exemple les projets de la route de l'absinthe, Terra Salina ou encore covoiturage Arc jurassien auxquels le RUN était intégré.

Le projet ARC-AD fait également partie des projets qui ont bénéficié d'un soutien du programme Interreg. Porté par la HEIG-VD et l'Université de Franche-Comté, il a permis de développer un outil de facilitation de la coordination franco-suisse concernant l'aménagement du territoire. Concrètement, il s'agit d'un site Internet recensant de l'information permettant la compréhension des outils d'aménagement du territoire des deux côtés de la frontière. La phase pilote s'est déroulée sur le territoire de l'AUD et le RUN y a été associé pour faciliter le processus. Découvrir la plateforme ARC-AD.  

La plateforme ARC-AD a fait l'objet d'un colloque qui s'est déroulé le 23 janvier dernier et qui a permis aux acteurs concernés par le transfrontalier de découvrir l'outil et d'échanger plus largement sur les enjeux de la coopération transfrontalière franco-suisse.