Gérer votre abonnement    
 

La Brévine Reine des neiges, un atout touristique?

La Brévine est depuis longtemps connue dans tout le pays, voire au-delà, comme la vallée la plus froide de Suisse. Sa position géographique spécifique et ses hivers aux températures extrêmes lui valent le surnom de Sibérie de la Suisse. Déjà dans les années 1960, la RTS se penchait sur le quotidien des habitants de cette vallée caractérisée par le froid (archives RTS). Depuis son record national du froid en 1987, enregistrant une température de -41,8°C, la vallée acquière un positionnement territorial fort accompagné d'un rayonnement médiatique particulier, y compris en période de forte chaleur comme cet été 2019 (La Brévine en période de canicule). Mais comment faire de cette ce signe distinctif un atout?

Le RUN, mandaté par la Commune de La Brévine, elle-même soutenue par La Chaux-du-Milieu et Le Cerneux-Péquignot, tente de répondre à cette question dans une optique touristique. L'objectif est de renforcer le positionnement de la vallée en tant que Sibérie de la Suisse et de valoriser le froid de manière positive. Pour cela et dans le but que le visiteur trouve ce qu'il est venu chercher dans la région – par exemple, des informations sur le microclimat de la vallée ou sur le froid et ce qu'il représente en terme de quotidien pour les habitants, il est nécessaire que les prestataires de la vallée s'approprient ce concept et s'organisent autour de ce patrimoine naturel.

Toutefois, une difficulté demeure dans le fait de fédérer les acteurs locaux autour de cette thématique qui peut avoir une connotation négative et à laquelle les habitants peuvent être réticents à s'identifier. À travers ce mandat, le RUN se fixe donc comme priorité d'associer étroitement la population locale au projet, ce qui prendra notamment la forme d'un processus participatif. Au final, il s'agira de doter la vallée d'un outil stratégique, sous la forme d'un Plan directeur du tourisme, permettant de définir une vision et de cadrer les objectifs de développement.

Le RUN, qui possède une expérience confirmée en matière d'accompagnement de processus touristiques, prend également part à d'autres projets similaires, comme par exemple la valorisation touristique de la Région Val-de-Travers. Piloté par l'association Destination Val-de-Travers et tout prochainement au bénéfice d'un financement du programme national INNOTOUR, le projet s'attèle à la mise en réseaux de tous les prestataires touristiques régionaux afin de coordonner, professionnaliser et renforcer l'offre touristique, dans le but d'améliorer l'attractivité de la région, et donc d'augmenter les retombées économiques.

Ces différents projets s'inscrivent dans des dynamiques de marketing territorial – concept qui avait notamment fait l'objet d'une précédente InfoRUN, et qui constitue un des objectifs principaux des accords de positionnement stratégique. En effet, les quatre Régions RUN ont défini dans ces documents des marqueurs forts et uniques qui les font rayonner. Pour rappel, Val-de-Ruz se définit comme une Ecorégion et a, avec l'appui du RUN, mené en 2018 un processus autour de cette identité territoriale en y associant la population, tandis que la Région Neuchâtel Littoral se rassemble autour de la thématique qualité de vie au cœur de l'innovation et que les Montagnes neuchâteloises poursuivent leur positionnement en tant qu'éspaces de liberté et de création.

Ainsi, à chaque territoire correspond une stratégie propre destinée à faire de sa spécificité locale un marqueur fédérateur dont les acteurs locaux parlent avec fierté. Pour l'heure, souhaitons à la vallée de La Brévine un "bel hiver"!