Coup d’envoi lancé pour une commune à construire ensemble

Les exécutifs de Corcelles-Cormondrèche, Neuchâtel, Peseux et Valangin se sont réunis mercredi 19 juin pour donner le coup d’envoi à la construction d’une nouvelle commune de 45'000 habitant-e-s. Pour les accompagner dans leurs travaux, le Comité de pilotage a mandaté le Réseau urbain neuchâtelois (RUN) et la société Actaes, aux compétences reconnues et complémentaires. Plusieurs groupes de travail se mettront à l’œuvre dès la rentrée scolaire d’août pour bâtir, avec la participation active des collaborateurs-trices, la nouvelle commune.

Les membres des Conseils communaux de Corcelles-Cormondrèche, Neuchâtel, Peseux et Valangin ont lancé mercredi les travaux de construction de leur future commune. Le calendrier est serré puisque celle-ci doit naître au 1er janvier 2021 et que ses futures autorités seront élues le 14 juin 2020, date des prochaines élections communales. Dès lors, et malgré le recours qui pourrait être déposé au Tribunal fédéral, les exécutifs ont décidé d’aller de l’avant. Pour les appuyer dans leurs travaux, le Comité de pilotage a confié un mandat au RUN (Réseau urbain neuchâtelois) et à la société Actaes, dont les compétences, reconnues et complémentaires, accompagneront le processus de manière innovante et participative, sur les plans à la fois stratégique, organisationnel et humain. Un des enjeux étant de permettre à l’ensemble du personnel des administations concernées de prendre part au processus, de valoriser au mieux ses compétences et de s’épanouir dans son futur environnement de travail.

Plusieurs groupes de projets se mettront à la tâche dès la rentrée scolaire d’août, avec pour objectif de ne pas simplement « fusionner », mais bien de bâtir une nouvelle commune. Une commune dans laquelle se reconnaîtront 45'000 habitant-e-s, ayant choisi de construire leur avenir ensemble, comme ils l’ont déjà exprimé dans les urnes. Une tâche importante aux enjeux politiques et stratégiques majeurs pour l’ensemble de l’agglomération neuchâteloise.

Ci-dessous, l'article du Val-de-Ruz Info, p.7: