Le RUN au coeur de la collaboration entre Canton et régions

L’État de Neuchâtel et les régions neuchâteloises réunies au sein du RUN ont décidé de développer un nouveau partenariat, avec pour objectif de renforcer leur collaboration stratégique sur les principaux enjeux fédéraux, cantonaux et régionaux. Pour cela, une convention a été conclue pour une durée de 4 ans.

Le Canton de Neuchâtel et les communes, par leurs régions, ont décidé de renforcer encore leurs liens et de collaborer de manière plus étroite afin de définir ensemble une vision partagée des principaux enjeux cantonaux et régionaux, au-delà de la législature en cours. Cette collaboration constitue le prolongement de l’une des missions du RUN qui veillera à sa mise en œuvre. La volonté des deux parties se concrétise par la signature d’une convention quadriennale renouvelable entre l’État de Neuchâtel et l’Association Réseau urbain neuchâtelois, ratifiée le 13 mars dernier.

Cette convention, née de l'initiative du RUN, est le fruit de la volonté manifestée par les deux partenaires de renouer des relations et une collaboration dynamique, ceci après le retrait de l'État de Neuchâtel de la plateforme à fin 2012 et alors que les collaborations ont été réactivées graduellement depuis 2014. Après avoir analysé l'opportunité d'une nouvelle adhésion de l'État de Neuchâtel à l'Association RUN, le RUN et le gouvernement neuchâtelois ont finalement opté, d'un commun accord, pour la création d'une plateforme de collaboration entre l’État et les communes, par leurs régions, afin qu’ils puissent assurer ensemble un développement cohérent et ambitieux du territoire neuchâtelois et renforcer la cohésion cantonale. Cette optique s'inscrit parfaitement dans le cadre des objectifs stratégiques présentés par le Conseil d'État dans son Programme de législature 2018-2021.

Conformément au partenariat défini, le RUN est chargé d’organiser, d’accompagner et de participer activement à la mise en place de cette nouvelle plateforme de collaboration. Au niveau politique, celle-ci prévoit notamment deux rencontres annuelles, réunissant, d’une part, le Conseil d’État in corpore et, d’autre part, le Comité directeur du RUN, composé des délégué-e-s de chacune des régions. Les parlementaires fédéraux pourront être associés ponctuellement à la démarche selon des modalités encore à définir.

L’organisation des travaux et leur suivi seront assurés par le RUN. À titre de soutien et de participation à la concrétisation des objectifs de la convention, l’État de Neuchâtel s’est également engagé financièrement à hauteur de 50 centimes par habitant depuis le 1er janvier 2019.

Vous pouvez consulter le communiqué de presse de la Chancellerie d'Etat à ce sujet.