Candidature transfrontalière pour un départ et une arrivée d'étape du Tour de France à Morteau et La Chaux-de-Fonds: c'est parti!

C'est parti! La candidature transfrontalière pour une arrivée d'étape et un départ du Tour de France à La Chaux-de-Fonds (CH) et Morteau (F) a été officialisée ce vendredi dans la cité mortuacienne par les autorités politiques des deux Villes. Dans le flux des échanges qu’elles mènent fréquemment en commun, elles ont décidé de se porter candidate conjointement et ont dévoilé aujourd'hui le dossier adressé à la direction du Tour de France.

Depuis que l’horlogerie est implantée dans notre région transfrontalière, il y a plus de deux siècles, des liens indissolubles nous relient, nous unissent. Le Doubs, frontière naturelle, est le berceau fécond des activités et développements transfrontaliers. Un dénominateur commun. Il est parcouru, protégé, admiré. Notre histoire, notre culture, nos traditions lui sont liées. A ce titre, le vélo représente une de nos passions communes favorisée par la variété et la beauté des parcours et paysages qui sont proposés aux adeptes de la petite Reine. Les activités et la vitalité des deux clubs cyclistes en sont la preuve éclatante. C’est ainsi que les autorités politiques, dans le flux des échanges qu’elles mènent fréquemment en commun, ont décidé de poser leur candidature transfrontalière pour l’organisation d’une arrivée et d’un départ d’étape du Tour de France à La Chaux-de-Fonds et Morteau.

Les deux Villes peuvent s'appuyer sur une longue expérience en matière d'organisation de grands événements sportifs: La Chaux-de-Fonds a déjà accueilli le Tour de France en 1998, ainsi que 16 fois le Tour de Romandie, et 2 fois le Tour de Suisse. Morteau, ville-étape phare du Tour de Franche-Comté et du Tour du Doubs, a aussi accueilli 4 fois le Tour de l'Avenir.

Accueillir le Tour de France représente un énorme défi et le réussir permettra de faire découvrir à des millions de personnes une région qui excelle dans les Savoir-faire en mécanique horlogère et mécanique d’art. Preuve en est la candidature en cours auprès de l’UNESCO pour que soit inscrite sur la liste représentative du patrimoine immatériel de l’humanité la tradition vivante emblématique de l’Arc jurassien: les métiers d’arts en horlogerie, bijouterie et gravure. Ces métiers sont enseignés depuis plus d’un siècle aussi bien à Morteau, qu’à La Chaux-de-Fonds et au Locle. Trois musées relatant l’histoire du Temps y sont dédiés. La décision de l'UNESCO est attendue en décembre 2020.

Le dossier de candidature envoyé à la direction du Tour de France constitue un signe supplémentaire de la confiance et l'élan qui anime toute une région. Cette dernière n’a pas été épargnée par la pandémie mondiale, qui frappe sévèrement le secteur horloger, mais l'Arc jurassien transfrontalier croit en ses atouts exceptionnels que sont sa qualité de vie, ses paysages féériques, la maîtrise de technologies de pointe et de centres de formations adaptés, auxquels s’ajoutent des infrastructures sportives et un foisonnement culturel exceptionnel, qui voit ainsi La Chaux-de-Fonds candidate au titre de première capitale culturelle suisse en 2025.