Historique de Centre-Jura

2019
L'Association Centre-Jura évolue
En 2019, l'Association Centre-Jura évolue vers une structure plus légère et efficiente : elle se positionne comme plateforme de collaboration entre les communes des Montagnes neuchâteloises et du Vallon de Saint-Imier. Cette nouvelle structure a pour ambition de renforcer son positionnement au cœur de l'Arc jurassien, afin d'accompagner les nombreux défis qui attendent la région à l'avenir. Lien vers le communiqué.
Cette évolution fait suite à la création des deux entités : celle de la Région Jura Bernois.Bienne et celle de la Région Montagnes neuchâteloises qui permettent aux communes de traiter des dossiers cantonaux. Les communes neuchâteloises et bernoises affirment ainsi leur volonté de maintenir des collaborations intercantonales fortes et de porter ensemble des projets d'envergure pour la région.
Juin 2019
Création de la Région Montagnes neuchâteloise
La Région des Montagnes neuchâteloise est créée le 4 juin 2019 par les 10 communes du haut du canton de Neuchâtel.
2018
Création de Jura bernois.Bienne
L'Association Jura bernois.Bienne, issue de la fusion de l'Association régionale Jura-Bienne, de la Conférence des Maires du Jura bernois et de Centre-Jura, est l'association des 40 communes du Jura bernois, de Bienne et d'Evilard. Elle s'occupe de la nouvelle politique régionale (NPR), d'aménagement du territoire ainsi que de plusieurs compétences déléguées par les communes.
Le but principal de cette association est de renforcer la région Jura bernois – Bienne en tant qu'espace de vie et place économique, en tenant compte des exigences sociales, économiques, et de développement durable.
2017
Espaces de liberté et de création, un slogan défini dans l'Accord de positionnement stratégique (APS)
En août 2017, les 10 communes des Montagnes neuchâteloises signent leur Accord de positionnement stratégique avec l'État, le RUN et les Régions Centre-Jura et AUD. Ce document définit un positionnement territorial concerté autour du slogan Espaces de liberté et de création ainsi que des objectifs de développement. Il permet également de structurer le partenariat institutionnel entre les différents acteurs et de concentrer les énergies sur la mise en œuvre de projets concrets.
2008 - 2019
L'Association Centre-Jura, membre du RUN
L'Association Centre-Jura a fait partie du Réseau urbain neuchâtelois (RUN) entre 2008 et 2019. Aujourd'hui, elle n'est plus membre du RUN, mais les deux entités restent étroitement liées notamment parce que Centre-Jura a le statut de Conférence thématique du RUN et que le centre de compétence RUN gère, sur mandat, le secrétariat général de l'association.
2008
Nouvelle politique régionale
La Confédération met en place la Nouvelle politique régionale (NPR) et les cantons deviennent les interlocuteurs exclusifs de la Confédération pour la mise en œuvre de la politique régionale. Bien qu'innovante sur plusieurs aspects, cette NPR représentera un défi important pour l'Association Centre-Jura en raison de son caractère intercantonal. En effet, alors que dans le système de la loi sur les investissements en région de montagnes (LIM) les programmes régionaux liaient directement les Régions à la Confédération (avec pour les cantons le rôle de gestionnaire des fonds), avec la NPR, les cantons deviennent les interlocuteurs de la Confédération et élaborent leurs programmes respectifs, sans que les Régions aient de rôle à jouer. Pour Centre-Jura, cela s'est traduit par deux procédures cantonales différentes.
Janvier 2008
Signature du contrat de région
Le 22 janvier 2008 les communes des Brenets, du Cerneux-Péquignot, de la Brévine, de la Chaux-du-Milieu, des Ponts-de-Martel, de Brot-Plamboz, des Planchettes, de la Sagne, du Locle et de la Chaux-de-Fonds et la République et canton de Neuchâtel signent un contrat de région. Ce contrat concrétise la déclaration d'intention de collaboration en vue de définir une stratégie de développement de la Région Centre-Jura signée le 23 mai 2005.
2002
Parc régional Chasseral
C'est grâce à la participation de la Région Centre-Jura que le Parc régional Chasseral a été mis en place en 2001. Ce territoire reconnu par la Confédération et les cantons est aujourd'hui une association formée de 22 communes sur les territoires bernois et neuchâtelois. L'organisation est née de la volonté de préserver le paysage naturel et bâti et d'y promouvoir un tourisme respectueux. Il s'agit donc de conjuguer les différents intérêts, économiques et environnementaux par exemple, de tous les acteurs en lien avec la région du Chasseral.
1998
Centre technique du moule (CTM – désormais centre de technologies microtechniques)
Le Centre technique du moule a été créé en 1998 à Saint-Imier. Il avait comme objectif de développer les compétences industrielles de l'Arc Jurassien dans le domaine de la plasturgie. Centre-Jura a participé à sa création et est toujours membre de l'Assemblée générale. Depuis 2014, le centre s'appelle "Centre de Technologies Microtechniques (CTM) et a étendu ses domaines d'activités avec des technologies complémentaires.
1992 - 1996
Élaboration du deuxième programme de développement régional
Les huit régions LIM de l'Arc jurassien (Vallée de Joux, Nord vaudois, Val-de-Travers, Val-de-Ruz, Jura, Jura-Bienne, Centre-Jura et le Thal soleurois) s'associent pour réaliser en commun des travaux de révision de leurs programmes de développement régional respectifs. Elles réalisent une étude couvrant l'Arc jurassien qui s'intitule "Un développement concerté de l'Arc jurassien". C'est ensuite sur cette base que chaque région révise son programme de développement. Pour Centre-Jura, les travaux s'achèvent en 1998.
Juin 1981
Création d'un secrétariat régional
Grâce à l'approbation par la Confédération du programme de développement, la région Centre-Jura devient opérationnelle et un secrétariat régional voit le jour. Les premières aides LIM interviennent dans l'optique d'un "rattrapage national" des niveaux d'équipements (réseaux d'égouts, électricité, etc.) des régions périphériques, par rapport au Plateau suisse. Ainsi, l'objectif pour la stabilisation de la population régionale paraît cohérent et les infrastructures des communes sont destinées à être largement améliorées.
1977 - 1979
Élaboration et parution d'un programme de développement régional
Le premier programme de développement de Centre-Jura est réalisé par le Groupe d'études économiques de l'Université de Neuchâtel et le bureau d'urbanisme Atelier 5, à Berne. Le programme parait en décembre 1979, compte quatre volumes (A à D) ainsi qu'un rapport complémentaire (1981). Il sera ensuite approuvé par la Confédération le 12 juin 1981.
Le programme permet aux communes de bénéficier du financement complémentaire et les industriels et hôteliers des mesures destinées à l'économie privée. Il contient deux grandes parties: une analyse de la situation et un plan d'action.
Juin 1976
Création de l'Association Centre-Jura
L'Association Centre-Jura a été créée le 17 juin 1976 dans le cadre de la LIM (loi sur l'aide aux investissements en régions de montagnes, entrée en vigueur en 1974). Elle regroupe 19 communes qui partagent des enjeux communs notamment liés au tissu industriel, à la mobilité ou encore au tourisme. Ces dernières sont réparties sur deux cantons (Neuchâtel et Berne) et trois districts: Le Locle, La Chaux-de-Fonds et Courtelary (Cormoret, Courtelary, La Ferrière, Mont-Tramelan, Renan, Saint-Imier, Sonvilier, Tramelan, Villeret). La région s'étend ainsi entre La Brévine à l'Ouest et Courtelary/Tramelan à l'Est, ce qui représente plus de 68'000 habitant-e-s!
Les communes des Franches-Montagnes n'adhèrent pas à l'association et rejoindront la Région Jura en 1978, dès la création du canton du Jura prononcée.
Mars 1975
Parution de l'étude économique de la région
En 1972, le Groupe d'études économiques de l'Université de Neuchâtel est mandaté pour réaliser une étude intitulée "La région Centre-Jura, Etudes des potentialités et des objectifs de développement" et travaille en collaboration avec le groupe de travail intercommunal de la région Centre-Jura. Cette étude a permis d'appréhender la situation et d'éclairer sur les perspectives politiques possibles pour la région. Elle est finalisée en mars 1975.
Figure 1: Carte de la Région Centre-Jura
Source: Atlas de la Suisse, service topographique fédéral, 1975
Octobre 1970
Constitution d'un groupe de travail
Le 3 octobre 1970, des représentant-e-s des communes des districts du Locle, de La Chaux-de-Fonds, de Courtelary et des Franches-Montagnes se réunissent à Saint-Imier afin d'étudier les enjeux autour des voies de communication des régions concernées. Ils et elles décident alors de créer un groupe de travail pour répondre à ces enjeux. Le nom de Centre-Jura est donné.
Ce nom choisi n'est pas anodin. En effet, la région est la plus peuplée de la partie haute de l'Arc jurassien et il y avait donc une réelle volonté de s'affirmer comme centre de la région et de casser l'image d'un territoire simplement périphérique. D'autant plus que la région possède un potentiel économique et de formation fort.

Région Centre-Jura