Planification médico-sociale

Soutien à l'Office du logement concernant la PMS

Description du projet

Image: service cantonal de la santé publique

La société suisse ne cesse d'évoluer et ceci se traduit notamment par une augmentation de la représentation des personnes âgées. Le canton de Neuchâtel n'est pas épargné par ce phénomène. Ainsi, le nombre de personnes de plus de 65 ans croîtra de 15% entre 2014 et 2024, alors que les plus de 80 ans seront 20% plus nombreuses en 2024.

Par conséquent, la prise en compte des besoins de ces catégories de la population représentera dans un futur proche un enjeu majeur pour le canton de Neuchâtel dans lequel les réflexions en la matière ont débuté en 2006. Dans ce sens, la planification médico-sociale (PMS), a été adoptée par le Grand Conseil en 2012, en se basant sur sept axes, à savoir les proches-aidants, les bénévoles, le maintien à domicile, les appartements avec encadrement, l'accueil et le séjour, le réseau et enfin le système d'information. Ces derniers doivent permettre d'atteindre l'objectif de permettre aux personnes âgées de rester à domicile aussi longtemps que possible.

Un des enjeux majeurs dans ce domaine concerne les appartements avec encadrement. En effet, les objectifs fixés dans le cadre de la PMS sont élevés: 1'000 appartements avec encadrement à créer d'ici 2022 dont 400 à loyers modérés selon les normes des prestations complémentaires. Ce quota a été réparti entre les quatre régions du canton (Littoral, Montagnes, Val-de-Travers et Val-de-Ruz). Cette problématique est notamment reprise dans le plan directeur cantonal dans la fiche S_12 "Développer l'offre d'appartement avec encadrement" et fera l'objet d'un traitement approfondi au sein des communes dans les plans d'aménagement locaux (PAL).

Dans le cadre du développement des appartements avec encadrement, la première labellisation d'appartements a été effectuée en avril dernier à Chézard-Saint-Martin. Il s'agit de quinze logements de la Fondation des Lilas.

Pour obtenir une labellisation, les appartements ont l'obligation de réunir certaines conditions. Ils doivent notamment être appropriés architecturalement afin que les personnes âgées et/ou à mobilité réduite puissent évoluer sans entrave. Il est à noter que ces logements sont destinés à des bénéficiaires d'une rente AVS ou AI. De plus, un ensemble de prestations (aide à l'emménagement, visites sécuritaires, présence régulière dans l'immeuble, organisation d'activités sociales, mise à disposition de moyens techniques, orientation vers des ressources externes en cas de besoin) est convenu au préalable. Enfin, des prestations supplémentaires peuvent être demandées par les locataires de ces appartements protégés.

Rôle du RUN

A partir de 2016, le RUN a été mandaté par le Canton de Neuchâtel (office cantonal du logement) pour suivre ce dossier. Les tâches qui lui incombent concernent notamment la sensibilisation des communes et la mise en place d'une activité de prospection visant à encourager et à déceler des opportunités et à faciliter la mise en œuvre de la PMS. De plus, le RUN a comme mission de coordonner la mise en œuvre de la PMS sous l'angle des logements avec encadrement à construire, et ce en passant par les plans directeurs régionaux et la révision des plans d'aménagement locaux. Enfin, il lui est également demandé de concrétiser des projets, à travers l'accompagnement des communes dans les démarches d'aménagement du territoire.